a propos de nous...

adacao, LES ORIGINES

LES PREMIERS PAS AU BURKINA FASO

L’association Adacao est une association à but non lucratif régie par la loi du 1er juillet 1901. 

Adacao intervient au Burkina Faso et en Afrique de l’Ouest. Elle a été créée en 2001 dans le but de promouvoir l’accès aux soins et à l’enseignement mais aussi pour encourager l’agriculture et l’artisanat au Burkina Faso, pays considéré comme l’un des plus pauvres au monde. Durant de nombreuses années, bien des projets ont vu le jour pendant les stages et les séjours des bénévoles de l’association. Adacao a fait don de 8000€ au village de Boni et 4000€ à la ville de Bobo Dioulasso, dons qui ont permis :

  • La création d’un atelier de couture avec la prise en charge de 2 apprentis.
  • La remise en état de l’école et du dispensaire.
  • L’achat de fournitures scolaires et de matériels médicaux.

L’association a évolué depuis sa création et elle est maintenant gérée par des bénévoles motivés qui ont le même désir d’entraide et qui sont tous amoureux de l’Afrique. Adacao mobilise maintenant toutes les énergies de ces bénévoles sur des objectifs bien précis en faveur du Burkina Faso. L’association travaille tous les jours en étroite collaboration avec les autorités locales pour favoriser l’accès au savoir à tous les enfants des villages. C’est en aidant à la scolarisation le plus tôt possible, dans le respect de leur environnement culturel et social, que Adacao contribue à la diminution du taux d’analphabétisme au Burkina Faso, taux qui est actuellement d’environ 76%, hommes et femmes confondus.

L’association lutte contre l’exode des jeunes mais aussi des habitants des régions moins favorisées vers les grandes villes du pays. Malgré ce que l’on pourrait croire, l’insertion y est moins aisée ainsi pour permettre aux habitants des villages de vivre dignement et freiner l’émigration, Adacao apporte chaque année son aide au développement de l’éducation, à la formation des habitants dans le domaine de l’agriculture et au développement de l’artisanat local.

C’est par toutes ces actions qu’Adacao apporte l’énergie nécessaire à tous les Burkinabè pour prendre leur destinée en main, échanger, transmettre notre savoir, faire connaître le Burkina Faso et ces richesses humaines en France et dans le monde, restera le principal objectif d’Adacao.

LE MEILLEUR MOYEN DE RÉALISER L'IMPOSSIBLE, EST DE CROIRE QUE C'EST POSSIBLE !

Alice au pays des merveilles - Lewis Carroll

Voyagez au coeur de notre histoire

C’est lors d’un premier voyage d’amis au Burkina Faso entre septembre 1998 et mars 1999 que tout commença. Durant 6 mois, motivés par la santé communautaire, l’action associative, humanitaire et bien sûr par l’Afrique, ils séjournent dans le village de Boni (aire sanitaire de la région des collines) ou ils entreprennent d’apporter une aide médicale, matérielle et scolaire dans le village.

C’est à leur retour en France en avril 1999, que le groupe d’amis décidèrent de fonder l’association Adacao. En travaillant bénévolement au village, en partageant leurs compétences et leur savoir, un certain attachement est né entre les habitants de Boni et le groupe d’amis. C’est en créant un partenariat avec le village, que le groupe d’amis pourront appréhender la vie, la maladie et les soins autrement au Burkina Faso.

Fin 2000, le bureau est en place et les adhésions commencent à arriver à l’association. C’est à ce moment là que le Président d’Adacao décida de retourner 3 mois à Boni pour créer un comité de gestion locale.

En 2001, Adacao à maintenant une cinquantaine d’adhérents, c’est alors que les membres de l’association prennent conscience que les besoins exprimés par les villageois de Boni sont considérables. Acheminer du matériel médical, participer aux soins du dispensaire, amener des médicaments de première urgence, aider au financement de la construction de la nouvelle école, fournir du matériel scolaire, financer le matériel manquant et des vêtements…

C’est en mars 2002 et pendant 4 mois, qu’un groupe de bénévoles d’Adacao se rend à Boni afin de déterminer les besoins prioritaires et préparer la population locale à l’arrivée d’un container. Pendant ce temps en France, les autres membres de l’association récupèrent et stocke tout type de matériel susceptible de servir au village.

En janvier 2003, le premier container d’Adacao part de France et arrive au Burkina Faso. Il contient surtout du matériel scolaire et médical mais ainsi que du matériel pour la remise en état de plusieurs bâtiments.

Un an plus tard en 2004, c’est un deuxième container qui arrive à Boni. Le travail des membres de l’association à payé ce sont des vélos, une ambulance, 1,5 tonnes de vêtements, 900 kg de matériel médical et 600 kg de fourniture scolaire que l’association distribua aux habitants, émerveillés par tant de générosité.

En 2005, le bureau décida d’opérer une nouvelle stratégie afin de faire connaître l’association au plus grand nombre en France. Un partenariat fut signé avec la mairie de Neuilly en Thelles et c’est l’année suivante en 2006 que les élèves infirmiers de l’IFSI Fécamp dispensent des soins gratuits pendant 1 mois au village de Boni.

C’est en 2007 qu’Adacao commença les grandes manœuvres et s’attaqua aux gros chantiers. Grâce au savoir faire de 6 de nos adhérents, en appui à la lyonnaise des eaux un château d’eau et 5 bornes fontaines furent inaugurées.

En 2008, Adacao s’emploi de nouveau à promouvoir l’accès au soin dans le village de Boni, l’association dépêcha un groupe de 6 infirmiers du Havre afin de participer aux campagnes de vaccination.

En 2009 Adacao s’attaqua au problème de l’éducation des plus jeunes à Boni, elle aida entre autres à l’ouverture d’un collège et participa au projet d’un festival international des masques grâce au séjour pendant 6 mois au dispensaire d’une de ces adhérentes. Ensuite pendant 2 ans de 2010 à 2011, électrification du village, source non négligeable pour tous les habitants. 8 de nos adhérents aident à la mise en valeur de la maison des ancêtres et participent à la construction d’une bibliothèque, ludothèque.

En 2012, un nouveau container part de France, le troisième depuis la création de l’association avec pas moins de 80m3 de fournitures en tout genre. C’est cette année-là que Adacao ouvre son premier centre de production de beurre de karité et c’est à leur retour en France que la mairie d’Argenteuil décerna la médaille de la ville à l’association.

En 2013, afin de faire connaître le travail des artisans burkinabés dans le domaine du bois, du bronze, de la peinture et des bijoux. Adacao organisa dans la gare Saint Lazare dans le 8ème arrondissement de Paris, deux expositions d’objets rapportés lors des différents séjours des membres de l’association.

De 2014 à 2016 nous faisons le bilan  des actions sur place a raison de deux voyages par an Afin d’assurer le suivi sur place mais aussi d’envisager de nouvelles actions

2017 à 2019 création d’un partenariat entre divers club français et le handball bobolais (véritable pépinière internationale) , soutien aux jardins du houet (jardiniers indépendants à Bobo Dioulasso) dans le but de développer l’agriculture bio , le reboisement et de participer  ainsi à la création de la ceinture verte subsaharienne.

2020 ouverture d’un site et d’une boutique en ligne afin de financer l’envoi d’un camion de matériel au plus tard le 1er trimestre 2021.

Continuez l’histoire d’Adacao sur Facebook

Adresse Adacao :

  • 7 square Jean Allemane - 95100 ARGENTEUIL
  • administrateur@adacao.org

RÉSEAUX SOCIAUX :