Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

TIANHOUN OU CITHARE BWABA

Le tianhoun est un instrument méconnu, typiquement Bwa, confectionné en tiges de paille – environ une cinquantaine – tissées entre elles par du fil. Ces tiges sont ensuite déchirées pour obtenir des lames ; lesquelles sont bandées en leur milieu par des lacets de néré.

Chaque corde possède à son extrémité une réglette qui permet de l’accorder. Les bâtonnets tissés sur la face dorsale servent de support. Le tianhoun comporte onze ou vingt deux cordes. Tous les sons produits par le tianhoun sont obtenus uniquement par les deux pouces. Le pouce droit joue les aigües, et fait le solo, pendant que la gauche joue les basses. Une combinaison bien harmonisée entre la gauche et la droite produit un accompagnement mélodieux

Connues sous différentes appellations (molo na kara, ayakpa, ajalen), ce genre de cithare se retrouve aussi au Bénin, Niger et Burkina-Faso. L’instrument est souvent utilisé en solo pour accompagner des musiciens professionnels. Au Bénin ces cithares peuvent également accompagner les danses des femmes de la cour du roi.

Pour recevoir toutes les semaines nos derniers articles, inscrivez vous

derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *